venerdì 12 novembre 2010

JacquesBrel: la chanson des vieux amants


Ci sono  sempre  dei  versi, nelle canzoni di un cantante che amiamo, che ci rimangono dentro.

Sono tante le parole di Jacques Brel che mi emozionano. Alcune le sento davvero come parte di me.  
Sono nella « Chansons des vieux amants ». 
E non sono quelle dello struggimento, del rimpianto o del ricordo di un amore vissuto a lungo, pur tra bugie, viltà e tradimenti. 

"Il nous fallut bien du talent pour être vieux sans être adultes":   (c'è voluto del talento/ per riuscire ad invecchiare senza diventare adulti).
queste sono le parole. 

Anch'io mi chiedo come sia riuscita e riesca ancora, a vivere insieme esperienza e immaturità, paura e attesa del futuro, certezza dell'età e sensazione di una giovinezza inesauribile.
Voglia di vivere, di provarmi, di non sentirmi mai arrivata, né nella mia vita di coppia, né nella mia stessa vita.
C'è voluto del talento ? Forse.


Bien sûr nous eûmes des orages
Vingt ans d'amour c'est l'amour folle
Mille fois tu pris ton bagage
Mille fois je pris mon envol
Et chaque meuble se souvient
Dans cette chambre sans berceau
Des éclats des vieilles tempêtes
Plus rien ne ressemblait à rien
Tu avais perdu le goût de l'eau
Et moi celui de la conquête
Mais mon amour
Mon doux mon tendre mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à la fin du jour
Je t'aime encore tu sais je t'aime
 Moi je sais tous tes sortilèges
Tu sais tous mes envoûtements
Tu m'as gardé de pièges en pièges
Je t'ai perdue de temps en temps
Bien sûr tu pris quelques amants
Il fallait bien passer le temps
Il faut bien que le corps exulte
Finalement finalement
Il nous fallut bien du talent
Pour être vieux sans être adultes
O mon amour
Mon doux mon tendre mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à la fin du jour
Je t'aime encore tu sais je t'aime
Et plus le temps nous fait cortège
Et plus le temps nous fait tourment
Mais n'est-ce pas le pire piège
Que vivre en paix pour des amants
Bien sûr tu pleures un peu moins tôt
Je me déchire un peu plus tard
Nous protégeons moins nos mystères
On laisse moins faire le hasard
On se méfie du fil de l'eau
Mais c'est toujours la tendre guerre
O mon amour...
Mon doux mon tendre mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à la fin du jour
Je t'aime encore tu sais je t'aime.


e in italiano Petra Magoni e Ferruccio Spinetti,Musica nuda:



1 commento:

  1. bella anche la versione di Franco Battiato
    Marco

    RispondiElimina